Jobs d’Été : ce qu’il faut savoir

Dès l’âge de 14 ans, on peut bosser l’été pour se faire de l’argent de poche, financer l’achat d’un scooter à la rentrée ou se payer le permis voiture. Mais rassurez-vous, on ne peut pas vous demander de faire n’importe quoi.

Indice de votre autonomie grandissante, vous pouvez être embauché pour effectuer des travaux « légers » pendant les vacances scolaires. Cela étant dit, des règles particulières doivent être respectées si vous avez moins de 18 ans :
• vos parents doivent être d’accord,
• il doit y avoir un vrai contrat de travail, en principe à durée déterminée (CDD),
• une visite médicale avant l’embauche est prévue,
• des conditions de travail doivent être adaptées à votre âge (pas de travail de nuit),
• une rémunération minimale est prévue,
• des indemnités de congés payés sont versées en fin de contrat,
• la durée de votre repos doit être au moins égale à la moitié de chaque période de congés (ainsi, par exemple, pendant des vacances de 2 mois, vous ne pouvez pas travailler plus d’un mois ; pendant des vacances d’un mois, pas plus de 15 jours, etc.).

Bref, les règles générales du travail s’appliquent au job d’été, sauf si vous êtes payés « au noir », ce qui d’une part est illégal, et d’autre part vous prive des avantages du travail déclaré, comme par exemple d’être assuré en cas d’accident… Évidemment, quand il y a un contrat, vous êtes soumis aux mêmes obligations que les autres salariés de l’entreprise (respect du règlement intérieur) et vous avez droit aux mêmes avantages (cantine, pauses…).

Toutefois, les jeunes de moins de 18 ans bénéficient de protections particulières en terme de durée maximale de travail, et, comme on l’a déjà dit, le travail de nuit ainsi que certains travaux leur sont interdits. En contrepartie, les moins 18 ans sont rémunérés sur la base du SMIC : 80 % au minimum avant 17 ans et 90 % minimum entre 17 et 18 ans, SAUF si le jeune possède six mois de pratique professionnelle dans la branche.

On trouve de tout sur les sites d’offres de jobs saisonniers : loueur de pédalos, serveur, agent de nettoyage, agent d’accueil de nuit en hôtel, distributeur de journaux gratuits ou de pubs… Il y en a pour tous les goûts et toutes les aptitudes. Attention, pour tout ce qui concerne l’animation et l’encadrement d’enfants, le BAFA est impératif. Ne tardez pas trop à chercher, les meilleurs jobs sont vite pris !

Les principaux sites :
www.jobs-ete.com
www.jobs-ete-europe.com
www.jobdete.com
www.droitsdesjeunes.gouv.fr

Source : Keeks.fr
A lire : Dossier France5

Publicités
Cet article a été publié dans Job. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s