Obésité : le Nutella

Trop riche en graisse et en sucre, le Nutella serait dans la mire de l’Union européenne. La pâte à tartiner ne serait pas conforme au profil nutritionnel des denrées alimentaires que veut adopter le Parlement européen pour lutter contre l’obésité.

Pour lutter contre l’obésité, qui touche 13,92% des Européens selon de récentes études, le Parlement européen a voté en première lecture un règlement en faveur d’une indication obligatoire des valeurs nutritionnelles sur les emballages alimentaires.

Selon cette proposition, qui doit être soumise au Conseil européen, les produits alimentaires auraient obligation d’afficher, sur leur face principale, leur quantité de gras, de gras saturés, de glucides, de sels et de calories.

Christopher Coakley, expert en questions alimentaires au Parlement européen, explique qu’il s’agit avant tout d’informer le consommateur : « La proposition de loi concerne tous les produits emballés et pas seulement Nutella. En réalité, il s’agit juste de donner des informations précises à l’acheteur. »

Pas de mention obligatoire sur les pots de Nutella

Si le texte des députés européens entre en vigueur, Ferrero  (le fabricant du nutella) « pourrait être contraint de faire apparaître sur les pots de Nutella la mention “Attention danger, favorise l’obésité”. » Une information démentie par Christopher Coakley :« C’est faux. Je ne sais pas d’où ça vient, mais c’est une erreur. Peut-être y a-t-il eu interprétation. J’ai contacté le bureau du rapporteur qui m’a signifié qu’il n’y a rien qui va dans ce sens. »

Olivier Andrault, chargé de mission alimentation et nutrition à l’UFC-que choisir, va dans le même sens : « Evidemment que c’est totalement faux. Le projet de réglementation ne fait aucune allusion à l’obligation de cette mention. » Une mauvaise interprétation donc, qui jette un voile sur les éventuels vrais problèmes liés à la proposition européenne. Explication de texte avec Olivier Andrault : « On a du mal à savoir quel sera l’impact de ce règlement. Le problème avec l’étiquetage actuel, c’est qu’il est incompréhensible pour les consommateurs. On utilise un vocabulaire complexe. Lorsque les produits dévoilent leurs ingrédients, ils utilisent par exemple le mot “glucides” au lieu des mots “sucre” ou “matières grasses” qui rendraient la lecture plus claire. »

La communication de Nutella est-elle en danger ?
En réalité, seule une disposition relative aux publicités pourrait gêner Ferrero. Le règlement prévoit d’interdire toute mention qui induirait le consommateur en erreur, notamment sur la valeur énergétique. Des questions seraient alors soulevées sur le slogan de Nutella : « Il en faut de l’énergie pour être un enfant. »

[…] L’histoire fait pourtant débat en Italie. En plus des protestations de nombreux internautes, la Ligue du Nord, sous l’égide du député Roberto Castelli, a lancé un comité sous le slogan « Touche pas à mon Nutella. »

Source : Rue89
Pour approfondir : WikipédiaNutellaFerrero

Publicités
Cet article a été publié dans Santé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s