Need for Speed : World online

Need for Speed : World Online est un jeu de courses multijoueur gratuit sur PC. Il propose de revisiter des lieux de la série, comme les villes de Carbon et Most Wanted, au volant de puissants bolides personnalisables sous toutes les coutures. Il sera évidemment possible de se lancer dans des poursuites endiablées avec les forces de l’ordre. Uniquement disponible sur PC. Sortie le 20 juillet 2010. (source)

Need For Speed World Online, le “MMO-like” gratuit de la série destiné au PC sera finalement accessible à tous le 20 juillet prochain, comme vient de nous l’indiquer Electronic Arts. Enfin, gratuit, façon de parler, puisque vous devrez lâcher 19.99$ dans un starter pack pour être en mesure d’évoluer au dessus du niveau 10. Le starter pack en question, disponible via l’EA Store ou bien encore Direct2Drive vous permettra en plus de commencer à jouer dès le 13 juillet et de jouir d’un statu VIP. Avis aux amateurs ! (source)

Liens :
SITE OFFICIEL
JeuxVidéo.com
JeuxVidéo.fr
Tom’sGame
JeuxActu.com
EuroGamer

Preview – Need For Speed World
Attiré par le succès grandissant des jeux en ligne fonctionnant sur le principe du free to play, Electronic Arts converti une à une ses principales franchises.

Développé par EA Black Box à Vancouver, Need For Speed World est l’occasion de revenir à un gameplay finalement assez classique pour la série : celui des courses de rue, du tuning et des poursuites avec la police. En ce sens, le jeu se rapproche beaucoup de titres comme Most Wanted, et ce, même s’il ajoute de nombreux éléments empruntés aux titres massivement multijoueurs. S’il n’est pas question du moindre abonnement pour avoir le droit de jouer, le système des micro-transactions a été retenu pour assurer l’avenir financier du jeu.

Avant d’en arriver à ce point, il convient toutefois de préciser un peu le fonctionnement du jeu et son principe de monde ouvert. Le mode opératoire ressemble effectivement beaucoup à celui de Most Wanted : lâché sur la carte du monde, le joueur peut se déplacer comme il le souhaite. Prometteuse sur le papier, cette liberté nous a semblé assez limitée dans la pratique : de ce que nous avons pu en voir, il n’y a en fait pas grand-chose d’autre à faire que de choisir la prochaine épreuve.

Pour l’heure, il y a trois types d’épreuves (sprint, circuit, poursuite), mais cinq ou six devraient être là au lancement et plus encore par la suite. Les deux premiers sont en accès libre : le joueur s’y rend en voiture ou les sélectionne sur la carte. La troisième épreuve est un peu particulière : elle intervient sitôt que l’on commet une infraction en présence de la police. Il s’agit alors de semer la ou les voitures lancées à notre poursuite sans se faire coincer bien sûr.

En mode sprint ou circuit, les adversaires sont – au choix du joueur – des pilotes contrôlés par l’intelligence artificielle ou d’autres participants (jusqu’à huit). Le but est de remporter la victoire afin 1/ de décrocher des points d’expérience et 2/ de récupérer de l’argent. Les points d’expérience assurent la montée en niveau de notre pilote alors que l’argent est bien sûr indispensable pour personnaliser l’aspect visuel des véhicules, pour obtenir des pièces d’équipement et pour s’offrir des accessoires à utiliser en course.

L’aspect progression du pilote rapproche Need For Speed World d’un classique MMO et il est ainsi question de 35 niveaux. Chaque niveau n’offre qu’un point de compétence supplémentaire alors qu’il y a une bonne soixantaine de compétences : on se doute que pour progresser plus rapidement, il sera nécessaire de passer à la caisse. C’est un peu la même chose au niveau des véhicules (tuning, performances) et malgré l’assurance des développeurs, nous craignons qu’il soit presque indispensable de payer pour se mesurer aux autres joueurs.

S’il faut évidemment savoir piloter un minimum, le podium des courses dépend aussi beaucoup des accessoires dont on dispose en stock. Sur notre version démo, il était possible d’avoir des nitros (pour l’accélération), des magnets (pour que le trafic soit plus gênant) et des one more lap (pour ajouter un tour à la course). Hélas, il semble bien difficile de lutter contre un joueur « chargé à bloc » et même si la victoire n’est pas requise pour progresser, on se doute que les choses se feront plus lentement en cas de défaite.

Du côté des pilotes, si nous avons déjà parlé des 35 niveaux et des 60 compétences, il est maintenant temps d’aborder la notion d’équipe. Celles-ci fonctionnent en quelque sorte comme des guildes et les choix fait dans l’évolution de nos pilotes (jusqu’à trois par compte) y sont cruciaux. En effet, les compétences retenues à chaque niveau déterminent une sorte de profil et il est important que les profils d’une équipe soient complémentaires afin de maximiser les chances de gagner la course : mais là encore, l’argent a son mot à dire, les pilotes fortunés disposant de beaucoup plus de points de compétences que les autres.

Ce constat est en fait le même avec l’immense majorité des MMO free to play et pour savoir à quel point la question est sensible sur Need For Speed World, il faudra attendre que les prix soient fixés par Electronic Arts. Il faudra également voir si l’éditeur tient compte du public qui ne souhaite pas se ruiner en permettant d’affronter des joueurs de son niveau. Electronic Arts a déjà ouvert la phase dite fermée de son bêta test et celui-ci devrait gagner en puissance au cours des semaines à venir alors que la sortie du jeu est prévue pour le second trimestre, d’abord en version anglaise et ensuite avec des localisations allemande et vraisemblablement française. (source)

Publicités
Cet article a été publié dans Jeux Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s