L’actu Jeux Vidéo

Images de Kinect Sports / XBox360
Si vous êtes prêt à mouiller votre chemise alors vous êtes forcément prêt à accueillir Kinect Sports sur votre Xbox 360 au mois de novembre prochain. De ce fait, nous vous laissons avec ces quelques images qui vous donneront un aperçu de ce qui vous attendra d’ici peu. (Voir les images : JV.com et DigitalGames)

Need for Speed World – Le test chez JeuxVidéo.com
Note Générale 12/20
Need for Speed World est un mix d’idées, de concepts et de mécanismes qui ont plus ou moins fonctionné depuis Underground jusqu’à Undercover. Facile d’accès, stable et techniquement au point, le jeu développé par EA Black Box a des atouts non négligeables. Toutefois, jusqu’au Level 10, l’expérience n’a rien d’inoubliable et au-delà, vous n’avez d’autre choix que de payer les 20€ réclamés pour un Starter Pack franchement maigrichon. NFS World s’adresse essentiellement aux joueurs qui ont apprécié les opus de la série en monde ouvert et qui prennent du plaisir à peinturlurer leur monture entre une poursuite avec les forces de l’ordre et une course face à huit furieux en ligne. (Lire le Test complet)

Starcraft 2 – Le test chez JeuxVidéo.com
Note Générale 18/20
Si Starcraft II : Wings of Liberty était une unité, alors ce serait justement un Terran. Retranchée derrière ses certitudes comme un Marine à l’abri dans son bunker, cette suite perpétue des mécaniques de jeu éprouvées en dosant prudemment chaque nouveauté afin de ne pas déséquilibrer une formule qui a fait ses preuves. Pourtant, il faut avouer qu’une fois de plus, Blizzard remporte haut la main son pari : si Starcraft II n’invente rien, il risque pourtant de marquer le genre de son empreinte tant il se révèle jouissif à pratiquer. La campagne solo, monstrueuse d’efficacité, se paie même le luxe de n’être que la mise en bouche d’un titre résolument tourné vers le multi et parfaitement taillé pour ça – ce qui fait d’autant plus regretter l’absence de jeu en réseau local. On profitera donc comme il se doit de cette nouvelle référence de la stratégie en temps réel, en espérant tout de même que l’épisode suivant, Heart of the Swarm, témoignera davantage de la prise de risque et de la soif d’évolution d’un Zerg. (Lire le Test complet) (Visionner le Gaming Live)

Battlefield 1943 sur PC : Sortira ? Sortira pas ?
Qu’en est-il de la version PC de Battlefield 1943 ? Bonne question à laquelle personne ne semble vouloir répondre. Electronic Arts a commencé à rembourser les joueurs ayant pré-commandé le jeu, ce qui a rapidement laissé croire que cette version était finalement annulée. Du coup, VG247 a posé la question à Electronic Arts qui a répondu : «Toute pré-commande peut être annulée et remboursée à n’importe quel moment et nous n’avons aucune information à cette heure concernant une date de sortie de la version PC de Battlefield 1943» Et comme la réponse n’était pas assez claire, Joystiq a remis le couvert et obtenu cette seconde réponse : «Battlefield 1943 n’est pas annulé.» Rappelons tout de même que le titre est sorti sur le Xbox Live et le PSN depuis plus d’un an et que depuis, la version PC est en passe de devenir un véritable vaporware. (source)

HEAT online, le jeu de courses gratuit outre Atlantique
HEAT online se définit comme un free MMORG (pour Massively Multijoueur Online Racing Game), autrement dit un jeu de courses gratuit massivement multijoueur en ligne. Sans abonnement et avec une boutique remplie d’objets que l’on peut acquérir au fil du jeu sans dépenser un euro (à quelques exceptions près), le titre permet en effet de s’amuser à moindre frais. Les courses se tiennent aux quatre coins de la planète : dans les rues de Tokyo, sur des circuits allemand, hongrois ou mexicain, dans la campagne anglaise, et même sur les toits de Shanghai. L’aspect communautaire est bien évidemment présent avec la possibilité de customiser sa voiture pour briller devant les concurrents ou bien ses propres alliés puisqu’il est aussi permis de créer sa propre équipe et défier d’autres teams. Une session de béta test débutera en août pour une ouverture officielle peu après. Le hic dans tout ça, c’est que HEAT online se réserve aux joueurs nord-Américains (Canada, Etats-Unis et Mexique). Mais gageons qu’avec un peu de succès, les développeurs d’Invictus Games finiront par trouver des serveurs sur le vieux continent pour permettre aux pilotes européens de se lancer dans la course. (source)

Publicités
Cet article a été publié dans Jeux Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s