Le Dernier Maître de l’Air – Les personnages

► Aang, l’Avatar et Le dernier Maître de l’air.
Aang est le principal héros du 9ème film de M. Night Shyamalan. Élevé depuis sa prime jeunesse par la tribu nomade de l’Air, il a suivi les préceptes du Baguazhang qui entoure cet élément ultime et supérieur à tous les autres. Favorisant l’utilisation de l’énergie devant celle de la force physique, les préceptes suivis par Anng s’articulent davantage sur la quête d’un équilibre intérieur avant d’être axés sur la construction relationnelle avec autrui. En grandissant, il va révéler des pouvoirs insoupçonnés faisant de lui l’Avatar, seul être pouvant maîtriser les quatre éléments à la fois. Aang devient ainsi un enfant avidement convoité par les autres nations. Malgré son apparence de jeune garçon, il a pourtant plus d’une centaine d’années. Un âge plutôt déroutant qui s’explique par son emprisonnement involontairement dans un iceberg il y a une centaine d’année suite à sa fugue du monastère alors qu’il avait 12 ans. Cela le plongea dans un état proche de l’hibernation appelé « biostasie ». L’histoire du film commence lorsque par hasard l’iceberg refait surface sous les yeux de Katara et de son frère Sokka alors qu’ils étaient en train de pêcher au harpon au Pôle Sud.

Pour interpréter ce personnage charismatique du film Le Dernier maître de l’air, M. Night Shyamalan est tombé sous le charme de Noah Ringer, un jeune champion américain pratiquant le Taekwondo depuis l’âge de 10 ans. Ayant remporté plusieurs trophées à Dallas, sa ville natale, Noah Ringer a convaincu le cinéaste grâce à sa brillante maîtrise de cet art martial d’origine coréenne. Afin d’interpréter de manière la plus convaincante possible le personnage d’Aang, Noah s’est investi tout au long de la production au-delà de toutes espérances. Malgré son inexpérience comme acteur, le garçon propose une version live du héros de la série animée plus que convaincante. Dans ce dessein, il a travaillé en amont du tournage pendant plus de deux mois avec l’équipe en charge des cascades, transposant l’exigence imposée par la pratique du Taekwondo à celui du travail d’acteur. Outre les prouesses physiques dont il fit preuves, il a su proposer une interprétation d’Aang nuancé et sensible.

Katara
Katara s’impose comme le personnage féminin principal du film Le Dernier maître de l’air. Âgée de 14 ans, elle est l’une des maîtresses de l’Eau vivant au Pôle Sud avec sa tribu, qui tout comme elle, possède la capacité de dompter l’élément liquide. Avec son frère Sokka, elle va aider Aang à renverser l’emprise despotique de la Nation du Feu afin d’instaurer une paix durable sur terre. Cet engagement n’est pas si innocent : alors qu’elle avait à peine 8 ans, Katara fut marquée à jamais par la mort de sa mère suite à une attaque de la Nation du Feu. C’est ainsi qu’elle et son frère furent élevés par Mabouba, leur grand-mère. Katara nourrit donc le profond désir de mettre un terme définitivement au règne infernal de la Nation du Feu.
On retrouve Nicola Peltz qui interprète la belle et charismatique Katara. L’actrice possède une endurance sportive aguerrie grâce à une pratique du hockey sur glace de longue date. La préparation des séquences d’action et leur crédibilité à l’écran en sont d’autant plus appréciables, Nicola Peltz faisant parfaitement illusion dans le rôle de Katara.

Sokka
Tout comme Katara, sa sœur cadette, Sokka possède le pouvoir de maîtriser l’Eau. Cependant, son niveau est bien loin de l’égaler, ayant préféré développer ses aptitudes guerrières. Il tient une place spéciale auprès des siens : alors qu’il avait à peine 13 ans, il voit son père et l’ensemble des hommes de la tribu partir au front pour contrer l’invasion de la Nation du Feu. Ainsi, il devint le seul homme de la famille s’occupant de sa grand-mère et de sa sœur. La tribu de l’Eau va alors fonder en Sokka de grands espoirs afin qu’il devienne le plus redoutable et ingénieux des guerriers de l’Eau. Fin stratège, il a développé une maîtrise accrue de nombreuses armes de poing, mais aussi l’épée et le boomerang. Pourtant, il ne peut s’empêcher de complexer face aux impressionnants pouvoirs de sa sœur. Afin de se faire accepter plus facilement des autres et de les mettre plus à l’aise, il a développé un sens de la comédie et un humour atypique. En décidant d’aider Aang, Sokka va prendre conscience qu’il tient une place prépondérante au sein du groupe qui se constitue autour du dernier Maître de l’Air.
Récemment mis en avant avec le personnage de Jasper Hale dans la franchise Twilight, Jackson Rathbone campe dans Le Dernier maître de l’air un Sokka plus vrai que nature. Issu d’une famille de globetrotteurs, il a traversé le continent eurasien de long en large pour finir par poser finalement ses bagages outre-Atlantique à Dallas. Outre sa pratique de sports tels que le base-ball ou le basket, Jasper Hale se découvre deux principales passions : la musique et la comédie. La première le conduit à s’exercer comme DJ mais aussi en tant que leader du groupe 100 Monkeys. Dernièrement, il a été jusqu’à créer sa propre société de production : Musicale PatchMo Entertainment. Son autre passion, la comédie, il l’exerce avec brio en débutant sur les bancs de la célèbre Interlochen Arts Academy située dans le Michigan. Une fois son diplôme en poche, il participa à une poignée de séries télévisées, des spots pour le programme Disney 411 pour finir par décrocher des rôles plus consistants au grand écran dans Big Stan ou encore le film d’horreur Dread.

► Le prince Zuko
Fils aîné du Seigneur du Feu Ozai, Zuko est probablement l’un des personnages les plus complexes et torturés du film. Dès sa plus tendre enfance, il a cherché à prouver sa valeur auprès d’un père qu’il l’a toujours méprisé. Son destin bascule lorsque, adolescent, Zuko osa contredire la stratégie d’un des généraux qui préconisait le sacrifice de milliers d’hommes lors d’un conseil de guerre dans l’Antichambre de la Nation du Feu. Outré par tant d’insolence, son père le mit au défi afin qu’il puisse laver son affront. Persuadé d’affronter le général, Zuko déchanta lorsqu’il se retrouva devant son père. Il refusa alors le combat implorant son pardon. Le seigneur du Feu le bannit alors et lui brûla une partie du visage afin qu’il soit marqué dans sa chair du parjure qu’il a commis envers la nation du Feu et envers son père. Dans son exil, il peut heureusement compter sur un bastion de plusieurs dizaines de guerriers et surtout sur le soutien de son oncle Iroh qui l’accompagne dans son chemin de rédemption. Iroth va aider l’adolescent à accroître sa maîtrise du Feu. Lorsqu’ils apprirent qu’Aang avait refait surface après 100 ans de silence, Zuko et ses hommes vont tout mettre en œuvre afin de capturer le dernier maître du Vent pour le livrer à son père en guise de rédemption.
Pour interpréter le Prince Zuko, Shyamalan a confié le rôle à Dev Patel, valeur montante depuis son rôle inoubliable de Jamal dans Slumdog Millionaire. Riche d’un succès international et récompensé par de multiples prix, le film fut un tremplin inespéré pour la carrière de ce jeune comédien dont c’était seulement sa deuxième prestation sur grand écran. Auparavant, il avait été remarqué avec le rôle d’Anwar dans la série dramatique Skins crée par Jamie Brittain et Bryan Elsley. Outre le plébiscite du public acquis d’avance, Dev Patel a mis en avant ses aptitudes physiques pour le rôle de Zuko du film Le Dernier maître de l’air, étant notamment ceinture noire de Taekwondo.

Oncle Iroh
Alors qu’Iroth est pourtant le fils aîné du seigneur du Feu Azulon, c’est son frère cadet Ozai qui accéda au titre de Seigneur du Feu à la mort de leur père. Lorsque son neveu Zuko fut banni de la nation du Feu, il décida de le suivre et de le prendre sous son aile devenant ainsi une figure paternelle de substitution. Iroth devient aussi un entraîneur hors pair afin que Zuko puisse devenir l’un des plus grands guerriers dans la maîtrise du Feu. Paradoxalement, le caractère réfléchi et posé d’Iroth jure avec les habituelles attitudes des maîtres du Feu : il ne cède jamais devant à la réminiscence d’instincts grégaires propre à son clan lorsqu’une situation « tendue » se présente devant lui. En apprenant que le dernier Maître de l’air a refait surface, il va tout faire pour que Zuko puisse mettre la main sur Aang.
Sous les traits d’Oncle Iroh, on retrouve Shaun Toub que l’on a vu récemment aux côtés de Robert Downey, Jr. dans Iron Man. Parmi les films importants qui jalonnent sa carrière initiée en 1988 avec la série Rick Hunter, on peut citer Collision, Les cerfs-svolants de Kaboul, La Guerre selon Charlie ou encore La Nativité. Pareillement à sa carrière cinématographique dans des rôles secondaires, il cultive une activité prolifique dans de très nombreuses séries télévisées devenues avec le temps cultes comme Lost, Les Soprano, Urgences, Charmed, Lois et Clark, les nouvelles aventures de superman ou encore le Soap opera Amour, Gloire et Beauté.

► Lord Ozai, le seigneur du Feu
Principal personnage antagoniste de l’histoire du film Le Dernier maître de l’air, Ozai est le fils cadet du seigneur du Feu Azulon et de Lady Iiah. Il usurpa le statut de Seigneur du Feu qui allait de droit à son frère aîné Iroth lorsque leur père mourut. Par la suite, il put mettre en place ses rêves de grandeur en imposant un despotisme hégémonique à l’encontre des autres tribus. Il nourrit qu’un seul but: dominer le monde. Pour ce faire, il veut utiliser la puissance issue de la comète de Sozin qui avait permis il y a 100 ans au Seigneur du Feu de l’époque de s’imposer face aux autres tribus. Or, la réapparition d’Aang va sérieusement contrecarrer ses plans machiavéliques.
C’est au Néozélandais Cliff Curtis que le rôle d’Ozai fut confié. Véritable star dans son pays, il a débuté sa carrière au théâtre par des pièces classiques pour prendre le chemin de séries télévisées telles que The Chosen grâce à laquelle il décrocha le New Zealand Television Award du meilleur acteur. Par la suite, il participa à de nombreuses productions cinématographiques pour être réellement révélé par l’Ame des guerriers de Lee Tamahori et surtout La Leçon de piano de Jane Campion. Dès lors, sa carrière hollywoodienne prit un réel essor, Cliff Curtis interprétant de nombreux seconds rôles sous la direction de réalisateurs prestigieux tels que Matrin Scorsesse dans À tombeau ouvert, Darren Aronofsky et The Fountain, Dannny Boyle pour Sunshine ou encore Michael Man dans Révélations.

Source : Excessif

Publicités
Cet article a été publié dans Cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s