Call of Duty – Black Ops : Aperçu

Après la campagne solo, c’est au tour du mode multijoueur de Call of Duty Black Ops de faire parler de lui. Invités à découvrir en avant-première les quatre premières cartes et les nouveautés de gameplay à Los Angeles, notre envoyé spécial est revenu enchanté de ce premier contact avec ce qui s’annonce comme une référence ultime de FPS multijoueur.

La relative déconvenue qualitative de l’épisode World at War a forcé le studio Treyarch à prendre plus au sérieux la licence Call of Duty afin d’égaler les productions signées Infinity Ward. Pour ce faire, exit les multiples projets menés de front, le studio californien a mis toutes ses forces dans le développement de Black Ops. Si le mode solo récemment présenté nous a rassurés quant à l’entreprise, la découverte du multi a provoqué l’effet d’une bombe au sein de la rédaction. Histoire de vous mettre un peu l’eau à la bouche avant de rentrer dans le vif du sujet, nous vous proposons une petite devinette. Qu’ont en commun GoldenEye sur Nintendo 64, Counter Strike, Battlefield et Call of Duty Modern Warfare (liste non exhaustive) ? Ils ont tous en leur temps révolutionné notre façon de jouer à un jeu de tir à la première personne à plusieurs. En s’inspirant grandement des concepts qui ont façonné tant d’expériences de jeu uniques, Treyarch dirige son prochain bébé tout droit vers le panthéon des jeux vidéo.

Premier constat ; la plus grande implication des producteurs du jeu de chez Activision a galvanisé les troupes. Pour preuve, il n’y a qu’à voir les deux nouveautés issues des outils de développement internes au studio. Il s’agit des modes Theatre et Combat Training. Le premier vous permettra à loisir de voir et revoir vos parties disputées en ligne, voire d’éditer vos propres vidéos, grâce à l’enregistrement sur les serveurs du jeu de tous les matchs disputés. Quant à l’autre, il servira d’entrée en matière au jeu en ligne en vous faisant participer à des parties contre des « bots », ces personnages gérés par la console (ou l’ordinateur). Au départ uniquement destiné à analyser les dégâts infligés à une cible, l’outil est vite devenu un mode de jeu à part entière tant l’équipe a poussé les recherches sur les réglages de l’intelligence artificielle. Au-delà de ces deux ajouts, il faut avouer que nous avons été littéralement scotchés par l’intensité des parties et la qualité tant graphique que d’animation de ce mode multijoueur décidément surprenant.

Le point d’orgue de la présentation du multi de ce prochain Call of Duty a été la levée du voile sur une série de modes de jeu mélangeant subtilement affrontements originaux en ligne avec des règles spéciales et mises initiales issues de jeux d’argent comme le poker. En ce qui concerne la progression du joueur, le jeu utilisera à la fois l’expérience remportée en mission ou lors des parties multi, mais aussi une monnaie propre au jeu ; les Code Points. Cette monnaie servira entre autres à débloquer de nouvelles armes, modèles de joueurs, perks etc. S’il sera possible d’avancer à un rythme de croisière soutenu dans la récolte des fonds pour s’offrir l’arme de ses rêves ou les décalcomanies pour customiser son équipement, le jeu fera aussi la part belle aux défis personnels que les joueurs se lanceront. Ces parties en « chacun pour soi » qui nécessiteront l’acquittement d’un droit d’entrée avec la monnaie du jeu ne seront rentables que pour les trois premiers joueurs du classement en fin de match. De quoi faire monter l’adrénaline encore plus vite qu’à l’habitude avec ce genre de jeux pourtant déjà bien excitants par nature.

Ces matches à haute teneur en hormone vasoconstrictrice portent des noms assez évocateurs. One in the Chamber n’octroie qu’une seule balle de pistolet en début de partie et force les joueurs à s’entre-tuer pour récupérer un autre projectile sur un quidam fraîchement abattu. Avec Gun Game, on améliorera son armement après chaque kill. Dans Sharp Shooter, on devine l’inspiration à peine travestie du film Battle Royal. Au début de la partie, chaque joueur se voit attribuer une arme aléatoirement. Puis à intervalles réguliers, les armes changent de main. De quoi assister à des situations cocasses… Le dernier mode nommé Sticks and Stones, met tous les joueurs sur un pied d’égalité en les équipant d’une arbalète, d’un couteau et d’un tomahawk, la fameuse hache des indiens d’Amérique. Entièrement basé sur l’adresse des joueurs, ce mode permettra aux plus doués d’entre vous de faire tomber la cagnotte de vos adversaires à zéro si vous l’éliminez d’un jet de tomahawk…

Avant de vous quitter, il reste un sujet à aborder sur le multijoueur de ce Call of Duty Black Ops. Pour rehausser le gameplay, les développeurs vont introduire les contrats. Il s’agit de défis à réaliser en un temps limité, que l’on débloquera avec un certain nombre de Code Points et qui en rapporteront un montant bien supérieur en cas de réussite. Ces contrats seront proposés au joueur de manière quotidienne, ou hebdomadaire, ce qui poussera les plus acharnés d’entre vous à jouer tous les jours pour optimiser leurs gains. A titre d’exemple, nous avons pu acheter un contrat dont le but était d’abattre trois adversaires à l’aide du Uzi en moins de quarante minutes. Avec les nouveaux killstreaks comme la voiture radio commandée explosive, ou le lance-missiles SAM, qui demanderont une maîtrise parfaite de leurs fonctions, on imagine sans peine le niveau de difficulté que pourront atteindre ces challenges.

Nos impressions

Aperçu Call of Duty : Black Ops : tres bon D’une rapidité d’action à couper le souffle, le multijoueur de Call of Duty Black Ops s’apprête à nous faire passer de longues heures d’affrontements en ligne. Avec ses graphismes fins, ses animations sans anicroche, et son solo toujours aussi prenant, le prochain Call of Duty s’était déjà réservé une place de choix dans le catalogue des titres de Noël. Avec l’addition d’un multi à couper le souffle bourré de nouveaux modes de jeu tous plus excitants les uns que les autres, le jeu de Treyarch tente aussi de s’assurer l’intérêt des joueurs sur la longueur. Et autant vous dire que c’est vraiment bien parti…

Source : JeuxVidéo.com

Publicités
Cet article a été publié dans Jeux Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s