Gears of War 3

Après Activision et son Call of Duty, c’est au tour des développeurs de Gears of War 3 de nous convier dans leurs locaux pour essayer le multijoueur de leur dernière production. Retardé pour d’obscures raisons marketing, la partie multi du titre est pourtant terminée. Voici nos premières révélations et impressions !

Avant de se lancer dans l’action et de s’étriper joyeusement entre humains et locustes, le producteur du jeu nous a présenté en détail les nouveautés. Parmi celles-ci, il a particulièrement insisté sur le fait que le laps de temps nous séparant de la sortie de Gears of War 3 allait leur permettre d’organiser une bêta multijoueur. En outre, il a aussi fait état d’une nouvelle enthousiasmante concernant l’hébergement de toutes les parties multijoueurs sur des serveurs dédiés. Fini les lags, les interruptions de parties lorsqu’un joueur quitte brutalement et les excuses de petits joueurs « C’est parce que c’est lui qui a créé la partie ! ». Cette mise au point effectuée, nous avons passé en revue tous les ajouts à ce mode multijoueur d’une rare intensité. On regrettera cependant que le mode Horde et le nouveau mode Beast n’aient pas été au programme des réjouissances, malgré l’incroyable popularité du premier d’entre eux.

Les développeurs ont tenu à placer le classique mode Team Deathmatch en cinq contre cinq au cœur du multijoueur de Gears of War 3. Pour ce faire, ils l’ont rendu plus accessible, avec un système de respawns limités pour l’équipe, des réapparitions bien souvent groupées et des points de départ changeants. Rapide et prenant, ce mode ne nécessitera pas l’assimilation de règles spéciales pour se jeter dans la mêlée. Le but avoué de l’équipe est d’attirer à Gears of War de nouveaux joueurs et de ne pas les effrayer lors de leurs premières parties en ligne. Voilà pourquoi toute une batterie d’innovations a été ajoutée au titre. A commencer par une carte du niveau en vue de dessus pendant l’écran de chargement de la partie. Puis, l’introduction d’une option façon réalité augmentée permettant en cours de jeu à l’aide d’un bouton (LS) de passer la couleur en noir et blanc en faisant ressortir la position de ses alliés même à travers les murs, et les emplacements des armes dans le niveau.

Mais le plus gros morceau en ce qui concerne la prise par la main des nouveaux joueurs n’est pas visible. Un système détectera le joueur débutant et enclenchera un petit programme d’aide pour qu’il ait une expérience de jeu satisfaisante. Après trois morts successives, le joueur novice se verra octroyer un bonus aux dégâts et une énergie purement et simplement doublée. Ce placebo, comparable à de petites roues pour les enfants apprenant à faire de la bicyclette, s’estompera peu à peu au fil des victimes par tranche de 10%. Autrement dit, après dix victimes, exit le bonus de vie. Pour achever ce paragraphe sur l’accompagnement des nouveaux joueurs, sachez que de petits triangles de couleur rouge ou bleue situés au-dessus de la tête des personnages indiqueront désormais si un joueur est allié ou ennemi, rendant plus lisible l’action. Le mode Entraînement sera de retour mais cette fois-ci jouable en coopératif, et une pléthore de succès seront à débloquer, ils récompensent le bon jeu autant que les échecs cuisants.

Un nouveau système de gain d’expérience et de prise de niveaux semblable à celui de Call of Duty fera aussi son apparition. Selon nos actions, un nombre de rubans, de médailles et de titres vous octroieront des points d’expérience. A la clé, le déblocage de personnages, de skins d’armes, d’exécutions et de Mutators, ou encore de nouvelles habiletés à utiliser dans les autres modes de jeu. Houla, nous avons peut-être été un peu vite là, certains ont perdu le fil. Alors pour les amateurs de statistiques, voici le topo ; cette nouvelle version offrira au total cinq personnages inédits : Jace Stratton, Clayton Carmine, Chairman Prescott, ainsi que deux personnages féminins à savoir Sam Byrne et Queen Myrrah. Chaque arme possédera sa propre exécution pour achever un adversaire tombé au sol (toutes plus violentes et humiliantes les unes que les autres), ainsi que des options de modification appelées Mutators venues directement de Unreal Tournament pour rendre le jeu plus facile, plus difficile, et même complètement délirant avec des personnages aux corps déformés et des voix hyper aigües. Mais que les fans se rassurent, cette option sera utilisable uniquement dans les parties en coopératif pour ne pas gâcher l’expérience multijoueur en ligne.

Gears of War 3 proposera aussi dès le lancement cinq cartes multijoueurs. Nous en avons découvert quatre d’entre elles. Un terrain de football américain nommé Trashball avec un panneau central suspendu affichant les scores en temps réel (il est même possible de tirer sur les filins pour faire tomber ce dernier sur l’arme se trouvant en dessous afin d’écraser un adversaire imprudent). Une carte nommée Earthquake avec un tremblement de terre transformant l’aire de jeu en cours de partie. Checkout est une sorte de supermarché, alors que Trenches prend la forme d’un champ de bataille avec des tranchées façon Première Guerre mondiale. Au chapitre des nouvelles armes, on a pu jouer avec un fusil sniper lourd à visée laser, un fusil à pompe à canon scié au temps de rechargement extrêmement long capable de tuer deux adversaires d’un coup si l’on se trouve vraiment très proche de ses cibles (presque au contact), ainsi qu’un petit pistolet mitrailleur. Plus impressionnant encore, nous avons aussi essayé une arme lourde capable de lancer une grenade sous terre pour dénicher un adversaire planqué derrière un abri, et une mitraillette locuste nommée Pendulum-Era. Cette arme a la particularité de posséder une baïonnette pour embrocher ses ennemis après une course de charge. De quoi apporter un peu de variété aux fameux duels de tronçonneuses.

Enfin, sachez qu’en plus de l’apparition de modes de jeu comme Capture the Leader (une sorte de capture du drapeau avec un drapeau vivant…) et d’une intelligence artificielle renforcée, le jeu proposera de nouvelles habiletés. Parmi elles, le retour du bouclier humain auquel on peut désormais attacher une grenade avant de le balancer sur ses adversaires, la possibilité de régénérer son énergie seul une fois au sol en pressant sur le bouton A rapidement (ou alors d’utiliser cet afflux sanguin pour se déplacer plus rapidement afin de se mettre à couvert, le laps de temps pour se relever restant alors relativement long si l’on choisit cette option), le fait de pouvoir indiquer un ennemi à ses alliés à l’aide d’une icône restant trois secondes sur la tête du quidam, ou encore le Mantle Kick, sorte de coup de pied pour détacher un joueur de sa couverture en arrivant au corps-à-corps. Avec toutes ces nouvelles actions, le jeu est plus intense et inutile de vous dire que les joutes sont particulièrement frénétiques.

Nos impressions

Aperçu Gears of War 3 : tres bon Vu la tonne d’informations que nous avons reçues lors de notre passage chez Epic, nous pourrions encore continuer pendant des heures à vous en parler. Mais vous allez devoir faire preuve de patience jusqu’à la prochaine présentation du titre. Si vous ne deviez retenir qu’une chose de cet article, c’est que Gears of War 3 s’annonce grand, très grand !

Source : JeuxVidéo.com

Publicités
Cet article a été publié dans Jeux Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s