Microsoft a bricolé Kinect, les joueurs peuvent enfin s’asseoir

Kinect, depuis les premières démonstrations officielles, a été critiqué pour les limitations de sa reconnaissance gestuelle. Bien que Kinectimals demande au joueur de se mettre sur le dos, ou que Kinect adventure l’oblige à se baisser pour esquiver des obstacles, l’interface semblait incapable de reconnaître les mouvements exécutés par un utilisateur assis ou allongé. Les promesses des premiers spots, où l’on voyait les acteurs conduire assis dans le canapé semblaient rester à l’état de gentils mensonges marketing.

Les développeurs tiers, pour forcer Kinect à identifier des joueurs assis ou dans une position autre qu’au garde-à-vous, employaient la structure anatomique donnée par Microsoft. Celle-ci somporte des points d’articulation avec lesquels il faut jongler pour expliquer à la couche logicielle ce qu’elle doit interpréter à partir de ce que la caméra perçoit. Afin de faciliter le travail des codeurs, Microsoft a néanmoins eu l’idée de mettre à jour la structure anatomique, en déplacant une articulation de la base de la colonne vertébrale vers la nuque, pour faciliter l’identification de la station assise.

En pratique, les studios ne devront plus compenser la reconnaissance de Kinect en y ajoutant leur propre annexe, ils devraient pouvoir exloiter la mise à jour pour s’épargner d’enrober le logiciel d’origine d’une autre interpréteur gestuel. Le déplacement de ce point évite en fait une juxtaposition entre le point d’articulation du pelvis et ceux des genoux. L’information étant plus lisible, elle peut être exploitée plus aisément.

Le changement remonte à plusieurs mois, mais ce n’est que maintenant que les développeurs peuvent en parler librement, alors que Kinect arrive en phase de lancement et que la technologie a pu être présentée au public. entre temps, les moficiations apportées par Microsoft ont obligé les studios à revoir certaines parties de leur jeux, ou à persister dans l’écriture de code supplémentaire. Le Studio Blitz, dans son cas, a dû concevoir de quoi interpréter les mouvements d’un joueur au sol, pour les pompes et abdos de The Biggest Loser. Ce même studio avait, lors de la Develop Conference, expliqué la démarche nécessaire pour contourner certains obstacles posés par le dispositif.

Dans l’absolu, la myopie de Kinect ne serait ainsi qu’une limite logicielle. Ce qui signifie que KinectSutra n’est qu’à quelques lignes de code de se concrétiser. (source)

Publicités
Cet article a été publié dans Jeux Vidéo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Microsoft a bricolé Kinect, les joueurs peuvent enfin s’asseoir

  1. Soru dit :

    C’est les casual qui vont être contents…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s