Téléviseur 3D : tout ce qu’il faut savoir !

Pour ceux qui lorgnent sur un nouveau téléviseur, une question se pose : faut-il dès aujourd’hui succomber aux sirènes de la 3D ? En l’état actuel des choses, notre avis ne peut être que partagé. Pour une solution home cinéma, la pauvreté des titres proposés en Blu-ray 3D n’engage pas à la précipitation. Et ce ne sont pas les prévisions de sorties erratiques qui vont changer la donne. Le souci, c’est que les distributeurs attendent précisément que le taux d’équipement en téléviseur 3D augmente pour accélérer les sorties de films. Le serpent ne se mordrait-il pas un peu la queue ? Notre salut viendra probablement des réalisateurs, qui voudront de plus en plus recourir aux techniques de captation 3D pour fabriquer leurs œuvres. Également, de quelques titres phares qui pourraient à eux seuls tirer le marché vers le haut : le très attendu Avatar bien sûr (après l’exclusivité Panasonic), mais on parle également de projets de conversion de la saga Harry Potter ou encore de l’hexalogie Star Wars… Rien ne presse donc, mais si vous aviez de toute façon prévu d’acheter un téléviseur, vous pouvez pourquoi pas prévoir l’avenir en choisissant un modèle 3D, si tant est que la fonctionnalité ne fasse pas monter en flèche le prix. Dans notre exemple, le Bravia KDL-40NX710 est conseillé par Sony à 1 800 € ; son pendant sans 3D, le KDL-40NX700, est à 1 400 €. Ca n’est pas forcément évident de faire passer cette grosse pilule 3D de 400 €, à laquelle il faut ajouter environ 50 € pour l’émetteur et 100 € par paire de lunettes (Sony n’en fournit pas avec ce modèle de téléviseur) ! Pour une petite famille de quatre personnes, la facture grimpe en théorie à 2 250 € pour la 3D, soit 850 € de plus qu’avec le même modèle sans 3D. Aïe ! Modérons toutefois nos propos, d’abord en précisant que ces prix sont les prix publics (les tarifs réels seront clairement plus bas) et ensuite en indiquant que tous les constructeurs proposent des promotions visant à appâter le chaland : une platine offerte pour un téléviseur acheté, des coupons de remboursement… Dans le cas précis de ce téléviseur 3D, Sony propose 200 € de ristourne ou 500 € si vous achetez également une platine Blu-ray.

Maintenant, un argument qui joue en la faveur de la 3D, c’est que la qualité de la technologie active est globalement bonne. Même si le jaillissement hors de l’écran n’est pas aussi extraordinaire que ce que nous avons pu voir avec Avatar au cinéma par exemple, et s’il reste ici et là quelques contours encore doublés, le visionnage d’un film en 3D reste une expérience forte. Attention, cela n’est valable que pour des œuvres qui ont été captées en vraie 3D, avec affichage séquentiel (image par image) en Full HD. La fonction de simulation stéréoscopique, qui transforme à la volée de la 2D en 3D par simple dédoublement décalé de l’image n’apporte rien, si ce n’est des maux de tête. Et la technologie « side-by-side » (avec deux images simultanées en 960 x 1 080 pixels) utilisée par les FAI pour diffuser leurs rares chaines en 3D sans monopoliser davantage de bande passante qu’en HD provoque une inévitable (et regrettable) perte de qualité. L’avenir de la stéréoscopie pour la télévision et la VOD appartiendra donc à ceux qui disposent de la fibre, seule capable de supporter le poids des flux Full HD 3D. Il y a de la marge…

En revanche, une excellente façon de tirer partie d’un téléviseur 3D, c’est de jouer. Avec une PS3 ou un PC compatible 3D vision. Dans ce domaine, l’avenir de la stéréoscopie est tout tracé, l’univers virtuel des jeux vidéo se prêtant parfaitement et à la conception en 3D (moins exigeante en moyens que pour des films) et à l’affichage en 3D (contrôle total des graphismes). Notre expérience avec Motorstorm Pacific Rift 3D sur PS3 s’est révélée tout à fait convaincante, même si le passage à la stéréoscopie a fait perdre quelques détails graphiques au titre. Quant à Batman : Arkham Asylum et Mafia II, même si nous avons rencontré un problème de compatibilité entre notre téléviseur et la solution 3D Vision NVIDIA, nous savons que ces jeux rendent très bien en stéréoscopie. Il n’y a guère de doute à avoir sur le potentiel 3D TV Play de ce Bravia NX710 une fois que NVIDIA aura résolu le bug.

Reste enfin la photo et la vidéo 3D, capturées depuis les quelques appareils du marché aptes en la matière. Si le W3 nous a plutôt déçus une fois ses images et vidéos passées sur l’écran de 40 pouces, le NEX-5 et ses panoramiques en relief s’est montré plutôt intéressant. Nous nous attendions à ce que ce soit l’inverse… Cette nouvelle façon de visionner ses images et vidéos personnelles relève pour l’heure encore plus de l’anecdote que d’un véritable renouveau du genre. Dommage que nous n’ayons pas pu tester le Panasonic Lumix GH2 avec son objectif à double lentille… En définitive, la 3D est aujourd’hui à un stade de balbutiements avancés, mais il manque encore beaucoup de pages au scénario !

Source et Dossier complet : Clubic.com

Publicités
Cet article a été publié dans Geek. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s