BAFA : mode d’emploi

« Vous vous sentez l’âme d’un animateur ? Envie de retrouver ou de faire perdurer l’ambiance « colos de vacances » ? Avoir la possibilité, pour une fois, de montrer vos talents de chef (revanche sur le carcan parental) ? Une seule solution : le BAFA.

Mais, au fait, que veulent dire ces quatre initiales? Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Agriculteur ou Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur ? Le choix semble difficile ! Le « 50-50 » est impossible, « le public » vous a laissé tomber, alors faites « appel à un ami » … nous, par exemple. Nous vous épargnerons la description des travaux agraire ; par contre, celle du diplôme pour devenir animateur vous sera plus utile … »

Les préliminaires
Commençons par le commencement : se pose le problème de l’âge. Évidemment, ce n’est pas ouvert à tout le monde. Vous devez avoir 17 ans révolus et surtout avoir mis de l’argent de côté (la tirelire doit être bien pleine !). Eh oui, le BAFA n’est pas gratuit ! C’est une formation payante à tous niveaux. Il vous faudra débourser entre 710 et 930 euros. Vous voilà prévenus. Toujours intéressés ? Alors passons aux choses sérieuses. Vous n’échapperez pas aux démarches administratives. Rendez-vous à la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports de votre département afin d’y retirer formulaires et listes de différents organismes permettent de passer le BAFA.

Sur la route du succès
Peur d’un accident de parcours ? Serait-ce les responsabilités d’adulte qui vous effraient ? Ne vous inquiétez pas, tout cela s’apprend. Tel est le but du premier de vos trois stages. C’est une formation théorique de huit jours. Cette session sensibilise les candidats au rôle de mono. Il s’agit d’un apprentissage de connaissances de base qui initie aux techniques de l’animation (activités manuelles et de plein air, jeux, etc.). C’est l’occasion ou jamais d’être créatif et de réveiller l’enfant qui sommeille au fond de vous ! Il ne vous reste plus qu’à concrétiser tout ceci, ce qui vous sera permis au cours de votre deuxième stage.

BON À SAVOIR
Pour que le BAFA soit accessible au plus grand nombre, une bourse est prévue. Son montant est de 350 euros, mais il faut remplir certaines conditions pour pouvoir la toucher. Si vous êtes mineur : être bénéficiaire de l’Allocation de rentrée scolaire, être lycéen ou étudiant boursier, avoir des parents non imposables ou avoir des parents demandeurs d’emploi. Si vous êtes majeur : être lycéen ou étudiant boursier, être non imposable ou être demandeur d’emploi
• Posséder le BAFA apporte des points supplémentaires pour intégrer l’Éducation Nationale en tant que surveillant ou enseignant.

Le stage pratique se déroule sur le terrain et doit être effectué durant les dix-huit mois qui suivent le stage théorique. Et pour cela, il faut également avoir obtenu une appréciation « satisfaisant » qui vous confère la qualité d’animateur stagiaire. L’immense difficulté réside dans l’obtention d’un stage : mieux vaut commencer à chercher avant l’inscription au BAFA. On avance, on avance … Il ne vous reste désormais qu’à valider la dernière étape.

Vous avez le choix entre la session d’approfondissement (6 jours) ou de qualification (8 jours). La première approfondit les différents aspects de la vie quotidienne dans un centre aéré ou de vacances. La seconde forme à des activités sportives, scientifiques ou techniques. Plus concrètement, si vous possédez une compétence technique (canoëkayak, voile…), cette session vous permet de la confirmer ou de la faire reconnaître dans le domaine de l’animation. Si votre niveau technique est jugé insuffisant en fin de session, vous obtiendrez à la place le certificat d’une session d’approfondissement. Cette dernière étape constitue un bilan des deux sessions précédentes. Vous voilà donc fin prêt à goûter aux joies de l’animation.

BON À SAVOIR
• Chaque épreuve sera validée par un certificat que vous enverrez à la Direction Départementale de la jeunesse et des Sports dont, vous dépendez. Le jury départemental BAFA délibère, acceptant, ajournant ou refusant le dossier.
• Dans le cadre d’un ajournement, vous aurez un an pour repasser les épreuves pour lesquelles vous n’aurez pas donné entière satisfaction. Si par malheur vous êtes encore refusé, vous devrez recommencer l’ensemble de votre formation. Mais, ne vous inquiétez pas, ce deuxième cas est rarissime et nous ne doutons absolument pas de votre réussite !
• Attention : vous avez 30 mois pour effectuer les 3 étapes de votre formation à partir de la date du premier jour de la session de la formation générale. Une fois ce délai dépassé, vous perdrez le bénéfice des sessions et des stages que vous aurez suivis.

Source : LeLyceen.fr

Publicités
Cet article a été publié dans Exam. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s